Conférence sur les amphibiens de Loire Atlantique

forêt du Gavre - 21 fev 2011 - Ph Evrard

Crapaud commun – Bufo bufo

Vendredi 5 février, c’était la première conférence de la Maison de la forêt de 2016! Elle avait lieu dans le cadre des Journées mondiales des zones humides et était consacrée aux amphibiens de la Loire Atlantique avec une bonne quinzaine de participants.

Les journées mondiales des zones humides sont organisées depuis 1997 et sont destinée à attirer l’attention du public sur l’importance et la disparition inquiétante de ces zones mi aquatiques, mi-terrestres.

Dans beaucoup de domaines, ces zones jouent un rôle capital : pour la biodiversité, pour de nombreuses économies locales basées sur la pêche, pour atténuer les effets des crues ou des sécheresses et bien d’autres rôles encore.

Les amphibiens sont typiquement des animaux liés intimement aux zones humides de par leur mode de vie amphibie (= « double vie »), à la fois dans l’eau et sur terre.

V Sal Prinquiau 8 nov 2011

Salamandre tachetée – Salamandra salamandra

La conférence a été l’occasion de présenter les 14 espèces de grenouilles, crapauds, tritons et salamandre que l’on peut observer en Loire Atlantique dont une bonne partie aux alentours du Gâvre.

Avec de nombreuses photos prises dans le secteur, les participants ont pu découvrir l’origine des espèces actuelles et leurs mœurs étonnantes : migration des crapauds, parade nuptiale des Triton, phénomène extraordinaire de la métamorphose et même énigme génétique des grenouilles verte que tout le monde entend dans les mares aux beaux jours.

forêt du Gâvre - fev 2011 - Ph Evrard

Tritons alpestre – Ichthyosaura alpestris

La conférence a aussi été l’occasion de montrer à quel point ces espèces sont menacées de disparition sans que personne ne s’en rende bien compte. Première cause, la modification des paysages agricoles avec la disparition accélérée des mares, des prairies naturelles et du bocage mais aussi d’autres raisons telles que l’introduction d’espèces telles que l’Ecrevisse de Louisiane qui fait de gros dégâts dans tous les marais de l’ouest.

A la fin de la conférence, tous les participants se sont donnés RDV le 1er avril prochain (et ce n’est pas un poisson d’avril !) pour aller de nuit sur le terrain à la rencontre de ces animaux fascinants.

Comments are closed.